Blog de réflexions et d'informations sur les Arts Martiaux

Taichi, Qigong et Vietvodao - L'Art Martial Vietnamien

Rechercher
  • Sylvie SERIN

Endurcissement dans l'Art Martial : Comment Durcir son corps ?

Mis à jour : août 20

Un endurcissement est relatif a l’accroissement de votre résistance physique et à pour but de vous rendre plus endurant physiquement et moralement.


Vous serez plus résistant, plus performant et moins fatigué.


Très spécifiquement dans les arts martiaux et les sports de combat, cela désigne des exercices ou des méthodes d’entrainement pour la préparation physique, qui vont vous permettre de réduire les douleurs et les éventuelles blessures qui sont liées a votre entraînement, combat ou confrontation avec autrui.


En Self Défense, ce sujet est très rarement abordé. Si vous cherchez sur Youtube ce genre de vidéo, elle sont en générale d'origine martial : Wushu, Karaté, Viet Vo Dao, Muay-thaï, etc ...


Ce type d’entrainement vous permettra :

  • d’obtenir une désensibilisation partielle voire totale liée à la douleur engendrée par des coups, frottements ou écrasements sur les différentes parties de votre corps. Les principales parties travaillées seront les mains, avant-bras, biceps, triceps, tibias, haut de la cuisse, …

  • de renforcer et d’épaissir votre épiderme par la création de cals au niveau des phalanges, coudes et pieds. Attention aux excès.

  • de rendre plus résistante la structure osseuse de vos mains et tibias, de par la stimulation générée par l’activité ostéoblastique.  En langage clair et simple, cela signifie que vos os de par les contraintes subis sont en perpétuel renouvellement afin de reconstituer votre structure osseuse.

  • de vous rendre plus fort mentalement devant la peur de recevoir des coups.

  • de rendre plus efficace vos attaques et / ou vos défenses, grâce à la dureté de vos frappes ou blocages



Je vous mets en garde sur les excès du travail des endurcissements. Soyez patient et progressif, et surtout ne martyrisé pas votre corps.


A défaut de faire un travail progressif, sur le long terme et de ne pas suivre les conseils d’un professeur expérimenté, vous risquez de vous blesser et d’avoir de graves séquelles physique avec des micros-fractures osseuses, ou bien encore des rhumatismes articulaires.


Lorsque vous travaillez de manière excessive, votre corps fatigue et cela peut provoquer ce que l’on appelle dans notre jargon des fractures de fatigue.


Nous pouvons distinguer deux conséquences positives de ce travail des endurcissements :

  • le renforcement osseux qui va solliciter l’os pour augmenter sensiblement sa densité

  • et le renforcement musculaire, qui va apporter une résistance plus forte de l’épiderme et des fibres de votre corps.

Nous allons maintenant aborder les différentes méthodes pour vous endurcir.


Elles sont très variées et diffèrent en fonction de votre style, de vos objectifs et de la partie du corps que vous souhaitez travailler.


Au sein de mon école, nous travaillons avec le matériel suivant :

  • Pour les mains et les pieds

Sac, Planches et Rouleau de frappes, Baguette en bois, Paos, Pompes sur les poings et les doigts sur une surface dure

  • Pour les tibias

Paos, Baguettes en bois et tampon

  • Pour l’ensemble du corps

Baguettes en bois


Pour avoir un travail complet, il ne faut surtout pas oublier le travail en deux par deux qui est indispensable pour les sensations.


Ce travail est avant tout un objectif personnel, et nécessité une grande motivation. Son apprentissage de base est abordé dans les cours collectifs, puis c’est au pratiquant de s’entrainer seul, sous les directives de son professeur.


Il y a tant de choses a perfectionner et à travailler durant les cours qu’il est impossible d’effectuer à chaque cours ce travail.


Le résultat ne se fera sentir qu’après 6 ou 12 mois d’entrainement quotidien minimum.

Le travail sur planche de frappe peut être aisément comparé au makiwara en karaté. En effet, non seulement vous renforcer vos mains et vos pieds, mais vous travailler également la précision du geste, l'explosivité, la respiration, la précision de frappe et votre enracinement.

Vous pouvez également tester votre technique avec les casses. Ce n’est pas une obligation, mais un excellent test qui englobe :

  • la concentration

  • la respiration

  • la technique

  • la puissance

  • la détermination

  • contraction / relâchement

Dans le domaine des endurcissements, le souffle est un élèment fondamental. Il ne suffit pas de taper dans un sac, ou l'un des matériels ci-dessus, il faut savoir expirer et inspirer convenablement.


Si vous recevez un choc sans expirer convenablement, vous pouvez être k.o.. Vous devez savoir absorber le choc par une expiration, et aussitôt reprendre votre inspiration ou inversément. L'entraînement vous apportera les bons réflexes.


Cela paraît évident, mais il faut un bon entraînement pour acquérir les bons réflexes. En combat, vous pouvez recevoir un impact quelque soit votre style ou la philosophie de votre art.


Il est donc plus que judicieux, lors du travail en deux par deux, de ne pas travailler dans l'illusion. Je veux dire par là, que vos attaques doivent être franche et réalistes afin que vous vous rendiez bien compte des chocs générés par les frappes sur votre corps.


Dans la vidéo ci-dessus vous allez voir un exemple d'endurcissement avec les Baguettes.





Ce travail est bien évidemment progressif, et doit être de plus en plus percutant avec votre niveau de pratique.


Personne n'est imbattable et ne peut éviter tout les coups.

Francois LAJOIE



Ecole de Viet Vo Dao "Phượng Hoàng Võ Đường"

Lien vers notre boutique en ligne VMA Self Defence Online

193 vues1 commentaire