Taï Chi - Qi Gong

Art Traditionnel Vietnamien

horaire-taichi-qigong-graulhet.png
Lieu-taichi-gigong-st-sulpice-graulhet.p

Le Taï Chi se traduit au Vietnam par Thái cực (太極), et le Qi Gong se traduit par Khí công (氣功.

    

Au Vietnam, les arts de santé sont connu sous les termes "Thuật Dưỡng Lão" qui signifie Technique de Santé et de Longévité.

 

Cet art combine un ensemble de techniques qui permettent de maintenir souplesse et tonicité du corps.

 

Sa richesse est grande et englobe tout les aspects, à savoir :

  • Khí Công : Le travail du souffle

  • Bát Quái Chưởng : La forme de travail que l'on peut comparer au Bagua Zhang (aussi appelé Pakua Chang)

  • Niêm Thũ : les mains collantes

  • Võ Khí Thuật : le travail des armes traditionnelles

  • Mát Xa Sức Khỏe :  Les massages de santé

  • Thiền : La méditation

Le Thuật Dưỡng Lão est une gymnastique énergétique globale.

 

Cela consiste à réaliser un ensemble de mouvements continus, linéaires et circulaires exécutés avec lenteur ou rapidité, avec souplesse ou tonicité dans un ordre pré-établi.

 

Cette gymnastique alterne le ying et le yang qui en vietnamien se prononce le Âm et le Dương.

Le Âm ne pouvant existé sans le Dương, il est donc impératif de travailler les deux facettes de cet art, faute de quoi la plupart des pratiquants pratique dans l'illusion.

 

Il ne peut y avoir que du souple, il faut de la tonicité !

Il ne faut pas confondre le relaché et le tenue !

Comment tenir en équilibre si les appuies ne sont pas stable !

Comment respirer convenablement ?

 

Les nuances sont subtiles mais fondamentale...

 

Bref travaillé les deux aspects de la pratique martiale traditionnelle.

Cette gymnastique énergétique globale se décline en de très nombreux styles :

  • certaines écoles visent surtout la prise de conscience de soi par une approche intérieure,

  • d’autres favorisent l'approche interne et externe.

 

C'est à dire l'approche martiale, avec l'application controlé des techniques et des mouvements.

 

La plupart des écoles ont toutefois abandonné leur intention martiale au profit du développement de la souplesse et de l'éveil du Qi, c'est comme travaillé le Âm sans le Dương, il manque l'essentiel ...

 

Cela est une question de choix des pratiquants. Au sein de nos clubs, l'un ne peut exister sans l'autre.

Notre enseignement respecte la tradition martial.

 

  • Il combine donc l'approche interne et externe, par l'application des techniques enseignées, car comment faire le bon mouvement si l'on ne comprend pas son utilité !

  • Est t'on dans le bon axe ? le poing est t'il bien fermé ? Le souffle est t'il posé au bon moment ? L'équilibre est t'il correct ? L'alignement des articulations est t'il correct ?

Votre santé et votre bien-être dépendent de cela. Si votre enseignement n'est pas correcte au lieu d'améliorer votre santé et votre physique, vous pouvez l'aggravé et tombé malade.

François LAJOIE

Fondateur de l'école Phuong Hoang Vo Duong